tendances-recrutement-2019

2018 se termine dans quelques jours. En début d’année, nous vous avions présenté les tendances recrutement 2018, c’est maintenant le moment de décrypter les tendances à venir pour 2019 ! Quels sont les axes de développement RH sur lesquels vous devez vous focaliser en 2019 ? Kioskemploi a les réponses pour vous !

  1. Détecter les Soft Skills

soft-skillsLes Soft Skills (compétences émotionnelles et relationnelles) sont désormais incontournables. En effet, les recruteurs ont changé leur manière d’évaluer les candidats et ils accordent aujourd’hui autant d’importance aux Soft Skills qu’aux Hard skills (compétences techniques). Dans un environnement en perpétuelle évolution, les capacités d’adaptation, l’agilité intellectuelle, les qualités relationnelles sont primordiales. Les candidats doivent le prendre en compte afin de faire ressortir ce type de compétences dans leur CV.

Outre l’entretien ou les prises de références qui permettent d’avoir un aperçu des Soft Skills, il existe d’autres moyens pour détecter ce type de compétences. Les tests de personnalité permettent par exemple d’établir un véritable profil et de mettre en avant les qualités personnelles du candidat.  Grâce à notre partenariat avec l’éditeur Assessfirst, vous pouvez via notre logiciel de recrutement Gestmax faire passer des tests en ligne à vos candidats afin de voir si leur personnalité correspond au poste visé.

  1. Développer de nouveaux modes de travail

En France, le télétravail est de plus en plus plébiscité par les salariés ces dernières années.

Selon une étude de Vivastreet, 48% des français interrogés aimeraient pouvoir exercer leur activité en télétravail, à temps partiel ou totalement.

Côté employeurs les avantages sont nombreux : réduction de l‘absentéisme, amélioration de l’expérience collaborateur, de la performance… Pour les employés, le télétravail apporte principalement un meilleur équilibre vie personnelle et professionnelle et leur permet des économies de temps et d’argent liées au trajet.

Malgré ces avantages certains, les entreprises semblent réticentes à développer ce mode de travail. Elles craignent une perte de contrôle sur la productivité et l’organisation et pensent que cela ne favorise pas la cohésion des équipes. La France tend pourtant à encourager ce mode de travail déjà bien ancré dans les sociétés Anglo-Saxonnes. Depuis 2012, la loi française facilite l’accès au télétravail pour ceux qui en font la demande. En septembre 2017, une ordonnance a rendu obligatoire la détermination des plages horaires durant lesquelles l’employeur peut habituellement contacter un salarié en télétravail.

Développer le télétravail est désormais accessible facilement à la plupart des entreprises grâce au digital. Proposer des possibilités de télétravail dans ses offres d’emploi représente un atout fort pour la marque employeur. En effet, l’entreprise sera d’autant plus attractive si elle se montre flexible et à l’écoute de l’équilibre de ses salariés.

  1. Veiller à la protection des données

Depuis la mise en vigueur du RGPD en mai 2018, la protection des données fait partie des préoccupations des services RH. Selon le site de la CNIL, dans le cadre d’un recrutement, « les données collectées ne doivent servir qu’à évaluer la capacité du candidat à occuper l’emploi proposé ». La plupart des entreprises ont déjà pris leurs dispositions pour respecter cette nouvelle réglementation. Mais le travail est loin d’être fini, il s’agit d’efforts à fournir en continu, les habitudes doivent profondément changer. Le rôle du Délégué à la protection des données (DPO) est central, il doit s’assurer de la mise en conformité avec le RGPD, veiller au respect de la réglementation, sensibiliser les équipes, nettoyer les bases de données…Le travail va donc se poursuivre tout au long de l’année 2019 et les années à venir.

Logiciel-recrutement-gestmax Bon à savoir ! Notre logiciel Gestmax vous facilite la conformité avec le RGPD. Consultez notre article « RGPD : Gestmax s’adapte dès à présent ! » pour en savoir plus.

  1. Dynamiser sa communication RH

En 2019, la communication RH doit être interactive, dynamique et dans l’ère du temps. Dans un contexte de guerre des talents, les entreprises doivent redoubler d’efforts. Blog RH, vidéos, logiciels de onboarding… sont devenus des outils de plus en plus utilisés par les entreprises pour valoriser leur marque employeur.

La vidéo pour valoriser votre marque employeur

Le format vidéo est de plus en plus utilisé dans les communications RH. Propice au storytelling, ce canal permet de mettre en avant l’histoire de votre entreprise, vos salariés, vos valeurs… Depuis quelques années, les grandes entreprises se dotent toutes de vidéos créatives et innovantes mettant en avant leur culture d’entreprise. De plus, le format vidéo se relaie facilement sur les réseaux sociaux et favorise les échanges et les partages. Il est notamment apprécié par les Millenials, grands consommateurs de vidéos sur internet.

Exemple vidéo Marque employeur du Crédit Agricole

Certaines entreprises vont plus loin qu’une simple vidéo classique présentant l’entreprise. C’est le cas d’Ubisoft qui propose une vidéo de réalité virtuelle qui permet une véritable immersion du candidat dans l’entreprise. Ainsi, il découvre les locaux, les différents métiers comme si il y était.

Soigner l’expérience collaborateur

Depuis plusieurs années déjà, l’expérience collaborateur est au cœur des préoccupations des RH. Cela commence dès l’étape de candidature. L’optimisation de l’expérience candidat est ainsi devenue un challenge capital. Une fois le candidat embauché, l’intégration doit également se faire dans les meilleures conditions possibles. Des logiciels spécialisés dans le Onboarding tels que Talmundo ou Workelo fleurissent afin d’aider les services RH à intégrer les nouveaux arrivants.

Par la suite, l’objectif est de transformer chaque collaborateur en véritable ambassadeur. Les services RH doivent ainsi déployer les moyens nécessaires pour augmenter le sentiment d’appartenance et établir un véritable plan d’actions pour parvenir à leurs fins.

  1. Proposer un chatbot

chatbotEn 2018, les chatbot ont le vent en poupe auprès des services RH et cela devrait se poursuivre en 2019. Agent conversationnel virtuel, le chatbot peut être utilisé pour de multiples fonctions : recrutement, gestion administrative, formation…  La fonction principale du chatbot est la communication.

Côté employés, il va permettre de gérer les demandes simples par exemple, le solde de leurs jours de congé, signaler un arrêt maladie… Côté recrutement, l’assistant conversationnel est là pour répondre aux questions des candidats, leur présenter des vidéos métiers, leur permettre de trouver une offre, pré-qualifier les candidats… Tout cela va permettre aux RH de se concentrer sur des questions prioritaires et stratégiques.

Le recrutement conversationnel est une véritable expérience pour le candidat. C’est un atout indéniable pour la marque employeur. Le chatbot va permettre d’engager un dialogue avec le candidat, et le rendre le plus fluide et agréable possible. Il va apporter une réponse immédiate et personnalisée, deux choses que les candidats recherchent lorsqu’ils postulent.

Bilan…

Ainsi, la digitalisation bien présente en 2018 se poursuivra bien sûr en 2019. Prise en compte des SoftSkills, nouveaux modes de travail, valorisation de l’expérience candidat et protection des données seront encore au centre des préoccupations des services RH. Le Big Data et l’Intelligence Artificielle devraient également prendre de plus en plus de place. Nous ferons bien sûr le point au cours de l’année sur toutes ces évolutions à venir.

Retrouvez toutes les actualités RH sur notre nouveau blog : www.inasoft.fr/blog

Summary
Review Date
Reviewed Item
Article
Author Rating
51star1star1star1star1star

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *