RegionsJob publie les résultats de son enquête Emploi et Réseaux sociaux

RegionsJob publie la 3ème édition de son enquête Emploi et Réseaux sociaux. L’étude a été menée auprès d’un panel représentatif de 8 116 candidats et 490 recruteurs français. Premiers constats.

Les réseaux sociaux jouent  encore un rôle mitigé dans le processus de recrutement et de recherche d’emploi

Si les réseaux sociaux font désormais partie de la vie quotidienne, leur utilisation pour recruter ou chercher un emploi a peu évolué et reste très secondaire.

Les recruteurs y recherche surtout des cadres (90%) et des commerciaux (62%), se concentrant sur les profils pénuriques qui n’ont déjà aucun mal à trouver des postes Les autres profils sont beaucoup moins concernés.

Quant aux candidats, ils placent les réseaux sociaux bien loin derrière d’autres outils de recherche d’emploi comme les jobboards ou les candidatures spontanées.

… mais ils constituent un précieux outil d’aide à la décision

Le nombre de recruteurs faisant des recherches sur les candidats augmente (68%), principalement pour recouper les CV (79%). Ils sont 27% à avoir recruté un candidat car ses traces étaient positives, et 25% à en avoir écarté car leur présence était négative.

Même constat côté candidats, qui sont 87% à faire des recherches en ligne avant de déposer leur candidature. 71% ont postulé suite à des informations positives trouvées en ligne et 58% y ont renoncé car ils n’ont pas aimé ce qu’ils ont trouvé sur l’entreprise. Cette recherche d’informations repose très peu sur le dialogue. Seuls 12% des candidats participent régulièrement à des discussions d’ordre professionnel en ligne.

Consulter l’étude