+33 (0)4.37.60.25.40 contact@kioskemploi.com
mobilite-interne

La mobilité interne : un outil aux nombreux avantages au services des recruteurs

Pourquoi chercher à recruter de nouveaux talents ailleurs, alors que la solution se trouve au sein même de votre entreprise ? La mobilité interne est une solution qui représente un grand nombre d’avantages, tant pour les salariés que pour la structure ! D’ailleurs, selon MyRHline, 20% des recrutements des entreprises se font en interne, et ce n’est pas pour rien.

La mobilité interne, en quoi cela consiste ?

La mobilité interne représente l’ensemble des mouvements des salariés au sein d’une entreprise ou d’un groupe. Cela peut correspondre à un changement de poste, une évolution de carrière, une mutation etc.

Les différents types de mobilité interne

Il existe trois types de mobilité interne, qui correspondent à trois cas précis :

  • La mobilité horizontale : ce type de mobilité correspond à un changement de poste dans l’entreprise, avec l’occupation de fonctions différentes tout en gardant le même statut hiérarchique. Dans ce cas là, il n’y a pas d’évolutions des responsabilités.
  • La mobilité verticale : contrairement à la mobilité horizontale, elle désigne un changement de poste où les responsabilités augmentent, avec un avancement du niveau hiérarchique.
  • La mobilité géographique : ce dernier genre de mobilité a un aspect différent des deux derniers, car il représente un changement de secteur géographique tout en conservant le poste actuel. Il peut aussi définir l’occupation de ce même poste dans dans une autre structure du groupe.

On dit aussi que la mobilité interne est volontaire lorsqu’elle est sollicitée et demandée par l’employé, ou qu’elle est pilotée si elle est impulsée par une autre personne (son manager, la direction etc.).

Les outils au service de la mobilité interne

Il existe plusieurs outils qui permettent de détecter les besoins de mobilité en interne. Voici deux d’entre eux.

L’entretien d’évaluation annuel

L’entretien d’évaluation annuel est un droit que chaque employeur est libre d’exercer ou non sur ses employés. Il n’est pas obligatoire, cependant il est vivement recommandé. Cet entretien est une ressource interne qui permet de déterminer les compétences, progrès et besoins de chaque collaborateur.

Il a pour but de fixer des objectifs personnalisés à chaque employé pour une période déterminée de l’année suivante, et d’identifier les axes d’améliorations. L’employeur peut également décider de transmettre à son employé une grille d’auto-évaluation afin d’apprécier ses aptitudes professionnelles, et lui faire parvenir un compte-rendu de l’entretien.

L’entretien professionnel

L’entretien professionnel doit avoir lieu tous les deux ans, entre le salarié et l’employeur. Il est obligatoire selon l’article L6315-1 du Code du Travail : « A l’occasion de son embauche, le salarié est informé qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d’évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d’emploi […]. ».

Contrairement à l’entretien d’évaluation annuel, cet entrevue ne consiste pas à évaluer le salarié et son travail. Il permet à l’employeur de faire évoluer ses collaborateurs, en leur proposant des perspectives d’évolutions de carrière ou des formations. C’est aussi le moment pour l’employé de faire entendre ses envies de changement et de progression.

Bon à savoir : La mobilité interne étant un enjeu de taille, s’appuyer sur un logiciel adapté est une bonne idée. On peut opter pour un logiciel de recrutement, de gestion des talents ou un SIRH. Vous découvrirez dans cet article pourquoi utiliser un logiciel RH en mode cloud.

Besoin d’optimiser vos coûts de recrutement?

Pour découvrir Gestmax, la solution de recrutement leader en mode SaaS

Contactez-nous et bénéficiez d’une démonstration gratuite !